jeudi 7 décembre 2017

Travaux hiver 2017/2018

Bonjour,

La yole est au garage pour l'hiver.
Pour la saison précédente je n'avais passé que 2 couches de résine époxy anti-uv sur tout le pont ce qui a été insuffisant le soleil et les frottements ont fait leur oeuvre, donc ponçage général, époxy et au moins 3 couches de vernis sur tous les ponts probablement 2 couches d'epoxy et 4 couches de vernis sur les bancs de rappel.

Pour aller plus vite j'ai déposé tout l'accastillage ainsi que les trappes, avec l'habitude c'est assez vite fait et permet de poncer et de vernir sans se poser de question.

Le démontage de l'accastillage va me permettre de modifier certains emplacements de poulies que j'avais mal positionnées ( poulies de hale-bas trop en arrière qui empêchaient la pleine ouverture de la bôme au vent-arrière).

Visite du pied de mât et petite surprise la plaque mobile est déformée et à la limite de la rupture.



Une visite chez mon ferrailleur préféré n'a rien donné.

Donc à moi Internet en quelques clic j'ai trouvé le fournisseur adéquat John Steel une entreprise de Colmar qui fait de la découpe laser, un outil de dessin permet de configurer la pièce. Pour une trentaine d'€uros j'ai reçu 72 heures après une belle pièce en alu 8mm. 



Il ne me reste plus qu'à adoucir la découpe laser et percer le trou pour l'axe du ridoir.

Je recommande donc: https://www.john-steel.com/fr/ il fait également de la découpe sur inox.


Pied de mat prêt pour une nouvelle saison


mercredi 19 juillet 2017

La Barre d'écoute

 Un petit complément sur la barre d'écoute.

A l'origine barre d'écoute Ermat d'époque, très lourde, droite, les roulements du chariot sont ovales, les supports douteux, bref je profite des travaux pour la changer.


Je décide de casser ma tirelire et une promo chez "Rue de la mer" me décide à acheter un rail Harken et son précieux chariot.
Je choisis un profil assez plat largeur 22mm il faudra faire un support même si sur un petit écartement comme celui-là on peut essayer de s'en passer.

Première étape courber la barre,
Je n'ai rien inventé je me suis inspiré d'un article trouvé sur internet à l'url suivante:
http://perso.numericable.fr/vertgalant/entretien/railfoc.htm
J'ai choisi l'option courber sans chauffer, trop peur de fondre le précieux rail.


Voilà le gabarit fixé sur l'établi.

C'est long mais avec des cales et une bonne presse on y arrive petit à petit


Deuxième étape fabriquer le support
Opération plus simple j'ai réutilisé le gabarit de courbure sur lequel j'ai reporté le dessin du rail.
Restait à coller quelques cales.



Le gabarit avec les cales.
 Le bois ne m'a rien coûté: quelques lattes d'épicéa récupérées chez le marchand de bois, rabotées puis collées à l'époxy.
Le chantier avec le lamellé collé en cours de durcissement.

Après il faut quelques heures de mise en forme. Le plus long a été de réaliser les cales de liaison avec les bancs de rappel, elles sont taillées en biseau dans plusieurs plans.

La barre est inclinée verticalement puisque je n'ai pas fait de double courbure, l'inclinaison remplace la courbure verticale.

Voilà le résultat et sur l'eau ça fonctionne très bien, je ne regrette pas l'investissement.



lundi 12 juin 2017

Enfin

La Yole a enfin navigué cet après-midi sur le Lac de Cazaux vent suffisant pour faire un peu de rappel au près.

Pas de casse, tout me semble bien à sa place.

Il me restera à affiner le réglage du mat.






dimanche 7 mai 2017

Point au 7 mai 2017


Désolé pour n'avoir plus donné de nouvelles mais je suis concentré sur ma construction.


  • Je suis en retard sur mon planning je voulais mettre à l'eau avant le 1er mai.
  • Aujourd'hui la construction est terminée les listons posés.
  • La barre d'écoute est prête mais reste à poser.
  • Il me reste à finir le masticage des listons, traiter les parties fibre du cockpit (peinture et anti-dérapant).
  • Traiter le pont par 2 couches de résine époxy anti UV.
  • Poser l’accastillage de pont et les vide-vite.
  • Remettre les réserves de flottaison.
  • J'ai fait une pesée avant pose des listons mais avec le carton d'accastillage dans le cockpit j'arrive à 70 kg.


Voici des photos pour montrer l'état de la Yole.




Une coque de vieille danoise avec un pont de jeune nordique.


Si  tout va bien j'ai une régate fin mai à Lacanau, je vais manquer de réglages et d'entrainement maintenant la météo n'a pas été jusque là très sexy pour les dériveurs.

dimanche 16 avril 2017

Le pied de mat: complément d'enquête

Voilà quelques photos et dessins pour détailler la construction du pied de mat.
En avant-propos je dois confirmer qu'il est inspiré de trois modèles vus sur internet mais que je ne l'ai pas encore testé donc je ne peux en garantir la solidité.





Ici on voit le socle collé en place on voit bien le point fixe du ridoir, le trou d'évacuation, la plaque de frottement et la partie basse du rail.


La plaque de réglage posée dans ses rails


La partie supérieure du rail remontée.


Les rails:
Une bande de polyéthylène prise entre deux lames d'aluminium.

Le point fixe du ridoir:
J'ai réutilisé la platine de mon ancienne poulie de grand voile, mais je pense qu'un gros boulon inox percé pour recevoir l'axe du ridoir fera aussi bien l'affaire.

Le ridoir:
Un petit ridoir inox sera suffisant, il n'est pas besoin d'avoir un grand débattement, environ 50 mm est largement suffisant.


Voilà j’espère que ces détails seront utiles.

Voilà les 3 modèles qui m'ont inspiré. 
Les deux premiers ont des ridoirs tirants et le troisième a un ridoir poussant.




lundi 13 mars 2017

ETAPE 10 Le pied de mat

Je voulais un pied de mat facilement réglable, avec un débattement plus important vers l'avant que l'ancien pied de mat qui ne permettait pas d'aller dans les plages de réglage recommandées par Synergy Marine soit face avant du mat à 67/70 cm de l'étrave et tête de mat 610/620 cm du tableau arrière.

Je n'ai rien inventé, j'ai vu 2 modèles sur internet dont je ms suis inspiré pour réaliser la maquette ci-dessous.




La version définitive en place.


Finalement j'ai collé le pied de mat en place, après avoir fait un essai de mat à blanc. Je pars du principe que la construction est assez solide sachant que je peux changer facilement la partie en polyéthylène puisque les glissières se démontent. A noter l'écoulement (bout de tube PVC) l'eau est récupérée sous le pied de mat et part vers le cockpit par le tuyau de la photo ci-dessous.



Il ne me reste plus qu'à réessayer les mesures de mat.

Prochaines étapes:
Finition de l'étambrai réglable
Pontage arrière
Pontage avant
Finition du plancher de cockpit
Résine + vernis
Pose de l'accastillage et direction le lac.